thumb DSCN0575
 
Le 26 mars 2013, Eric Grasset, conseiller municipal de Grenoble, délégué à l’énergie et à l’environnement, et Président de la Régie des Eaux de Grenoble, est allé à la rencontre des élèves de la 5° « eau » du collège Henri Wallon.
 

Les élèves, pourtant très jeunes, de cette classe à projet nous ont fait part des recherches qu’ils ont menées sur les questions relatives à l’eau et à ses multiples enjeux. Suite à une présentation rapide d’Eric Grasset, de son parcours d’universitaire (géographe) à celui d’élu, les élèves ont présenté les différentes facettes de leur projet d’année. Ces deux heures d’échanges ont été très riches, et le dialogue très vivant ; d’une part sur les questions relativement techniques liées à l’eau, mais aussi sur l’aspect humain : qu’est-ce que la vie d’élu ? Comment se déroule une journée type d’un élu ?

 
En ce qui concerne l’eau, les élèves ont semble-t-il été marqués par les inégalités d’accès au niveau mondial. Le débat a aussi porté sur la qualité de l’eau à Grenoble. Enfin, une question importante a été abordée, celle de la tarification, avec une question préalable : « pourquoi l’eau est-elle payante ? ». Une idée émise par un élève serait de payer l’eau en fonction de l’usage que l’on en fait (boire par exemple ne relève pas du même besoin vital que laver sa voiture).
Eric Grasset a réussi à montrer que l’eau n’est pas seulement un enjeu écologique mais aussi social et économique : l’eau n’est pas qu’un élément biologique.
La présence d’un élu valorise l’établissement, la classe, le travail de l’équipe enseignante et la richesse des projets menés dans le cadre d’une classe à option. De par cet échange et grâce à l’accessibilité de

M. Grasset, les élèves ont acquis une meilleure compréhension du rôle d’élu ainsi qu’une meilleure connaissance de l’organisation politique du territoire.

Un dialogue à poursuivre le 31 mai, à la Métro, où Eric Grasset accueillera les élèves autour de l’analyse de propositions concrètes portées par les élèves.